Pendant ces deux années je me suis exclusivement consacrée à mes visages, tous peint au couteau, en me limitant dans les traits, en accentuant d'autres comme les yeux et la bouche.

     Ils me ressemblaient à ce moment, pas entier, et essayant de représentant l'humain d'une façon que je ne voulais pas académique, trop proche et trop lisse comme les prtraits au pastels secs que je faisais auparavant.