Depuis fin 2011 j'ai vraiment pris mes pinceaux pour remplacer mes pastels secs. Il me fallait du changement, pas de figuratif. Ces deux années ont été celles de mes premiers abstraits, des essais plus ou moins réussis à mon goût dans la découverte de ce médium et surtout du couteau. Pas de pinceaux, pas de trait fin et délicat mais de l'énergie, du ressenti. Quand je me repenche sur ces toiles aujourd'hui je vois bien que j'avais du mal à laisser parler mon geste, je sens encore le contrôle, la peur de mal faire qui ne me quittait pas.

Ocean vu du ciel

acrylique sur toile 60/60 cm (prix sur demande)